The Conversation. Un nouveau média en ligne pour éclairer l’information

The Conversation est un nouveau média en ligne gratuit, collaboratif et axé sur l’approfondissement des sujets d’actualité par des universitaires et chercheurs.

C’est la version française qui se lance ce matin, The Conversation existe dans le monde anglophone depuis 2011. L’idée, la bonne idée de ce média à part entière est de proposer un espace éditorial novateur basé sur l’éclairage des grands sujets d’actualité par de véritables experts. A l’heure du zapping permanent, de l’info spectacle et de la course à l’audience des médias traditionnels, c’est incontestablement une bonne nouvelle et répond à un véritable besoin.

The Conversation France

Sur The Conversation les journalistes ou contributeurs sont tous issus exclusivement du monde de l’université et de la recherche ne parlant que des sujets qu’ils connaissent bien et qu’ils maîtrisent. L’ambition est d’éclairer le lecteur, l’aider à voir l’actualité sous un angle différent, à mettre les choses en perspective. En creux c’est une terrible critique des médias actuels.

Au passage The Conversation France sert une des missions parfois oubliée du monde de l’université et de la recherche : la diffusion du savoir auprès du citoyen au delà des revues scientifiques et des colloques confidentiels entre spécialistes.

The Conversation France est une association a but non lucratif financée entre autres par  l’Institut Universitaire de France, la Conférence des Présidents d’Université, Paris Sciences & Lettres Research University, Sorbonne Paris Cité, l’Université de Lorraine, l’Université Paris Saclay et plusieurs autres institutions. Tous les articles sont en accès libre et sous licence Creative Commons. Autrement dit ils peuvent être reproduits gratuitement à condition de citer la source et de ne pas les modifier.

The Conversation France

Pour l’ouverture du site en Français, vous avez déjà une série d’articles passionnants dont un éclairage d’Hervé Le Bras de l’institut national d’études démographiques sur la question des réfugiés, un portrait de  l’archéologue du site de Palmyre signé Pierre Leriche de l’ENS ou en encore la première partie d’une chronique sur les inégalités scolaires de la sociologue Marie-Duru Bellat. Outre la production des universitaires français, The Conversation France va aussi proposer des traductions des articles publiés par des confrères étrangers sur les sites anglophones de The Conversation.

Bienvenue donc à The Conversation France qui répond à ce paradoxe de notre époque ultra connectée. On a jamais eu autant de sources et d’accès à l’information et pourtant on a sans doute jamais été aussi mal informés. Face à l’ “infobésité” et au zapping permanent, on a sans doute jamais tant eu besoin d’éclairage et de recul pour comprendre le monde dans lequel on vit.

Lien: The Conversation France 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This