Enseigner et apprendre à l’endroit. Les classes inversées

Canopé Editions vient de publier un livre de référence pour tous ceux qui s’intéressent à la pratique pédagogique grandissante de la classe inversée. « Enseigner et apprendre à l’endroit » est un ouvrage de réflexion que signent deux universitaires et chercheurs Marcel Lebrun et Julie Lecoq.

Clise2016Un livre qui tombe à pic au moment où démarre la première » semaine de la classe inversée » (CLISE 2016). (du 25 au 29 janvier) Elle sera marquée par de nombreuses initiatives dans plusieurs académies. Vous pouvez retrouver le programme sur le site de la classe inversée. Le réseau Canopé propose lui une page spéciale sur son site.

Le livre que publie Canopé est moins axé sur la pratique concrète que sur la théorie et la réflexion autour des nouvelles pratiques pédagogiques induites par la classe inversée. Autrement dit, il s’adresse plutôt à un public averti en la matière plutôt qu’a quelqu’un qui souhaiterait une découverte ou une approche plus opérationnelle de cette nouvelle façon d’enseigner et d’apprendre dont on parle tant. Cette réflexion et ce recul auxquels contribuent le livre n’en sont pas moins nécessaires dans le débat sur les pratiques pédagogiques à l’ère du numérique.

classeinversee

 

Enseigner et apprendre à l’endroit démarre comme il se doit par un solide chapitre qui s’emploie à définir « Les classes inversées ». Un pluriel qui affirme au passage qu’il n’y a pas de modèle unique en la matière. Concrètement une classe inversée ça marche comment ? C’est à cette question que répondent ensuite les auteurs toujours de manière très théorique. On aurait apprécié ici des exemples concrets et des témoignages pour apprécier l’application sur le terrain.

Dans une deuxième grande partie de l’ouvrage, les auteurs abordent les grands courants pédagogiques qui fondent la classe inversée puis une sorte de checklist de ce qu’il ne faut pas oublier lorsque l’on met en place un dispositif de classe inversée, gestions des espaces, contextualisation, accompagnement à distance, évaluation, etc. À noter également en fin d’ouvrage une bibliographie et une filmographie sur ce thème de la classe inversée. Elle est loin d’être complète et risque bien de s’agrandir rapidement ces prochains mois.

Les deux auteurs sont en tout cas des défenseurs acharnés de ces nouvelles méthodes. Et cela se sent. Une belle énergie communicative.

CanopeAu final un ouvrage utile pour tous ceux, étudiants et chercheurs, qui s’intéressent à l’évolution des sciences de l’éducation. Les enseignants y trouveront un ouvrage, certes parfois un peu « dense », mais qui leur permettra de réfléchir à leur pratique. Canopé Editions propose l’ouvrage dans la collection « Maîtriser » et là est sans aucun doute sa place.

Lien : Classes Inversées – Enseigner et apprendre à l’endroit ! de Marcel Lebrun et Julie Lecoq – Canopé Éditions.

1 Response

  1. février 1, 2016

    […] et est devenue indispensable dans certaines nouvelles méthodes pédagogiques comme celle de la classe inversée dont on parle tant en ce […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This