Leo 1944. Revivre le débarquement à hauteur d’enfant

Partagez
  • 219
    Partages

« Je m’appelle Léo. J’ai 14 ans et voici mon histoire en 1944 ». Alors que l’on s’apprête à célébrer le 75e anniversaire du débarquement allié de Normandie, saluer ici la belle opération du département de La Manche. Pendant toute cette année, un ado imaginé par le conseil départemental de la Manche va faire revivre jour après jour son quotidien sur les réseaux sociaux.  75 ans plus tard, Léo vous raconte sa vie d’alors, le quotidien de sa famille et de ceux qui l’entourent. Pédagogique et…vertigineux.

débarquement

« Je suis né le 8 janvier 1930. Je vis avec mes parents Mathieu et Jeanne à Cherbourg. Bientôt nous serons 4 parce que je vais avoir un petit frère ou une petite sœur. Papa est médecin et Maman institutrice. Moi je rêve de devenir diplomate. » Les réseaux sociaux comme Twitter et Facebook se prêtent particulièrement bien à ce type de plongée dans l’histoire. On se souvient de l’extraordinaire journal d’un poilu sur Twitter.

Léo lui n’a pas existé, mais c’est tout comme. Ses messages quotidiens racontent petits bonheurs et grands malheurs d’un monde en guerre...à hauteur d’enfant. Avec chaque épisode de son récit, toujours tiré de faits réels, vous pourrez retrouver des documents fournis par les Archives départementales de la Manche. Génial.

Chaque publication renvoie vers un article spécifique publié sur le site Internet des archives départementales de la Manche, apportant un éclairage historique et scientifique sur les faits relatés. Les publications sont illustrées par des documents d’époque (archives, photographies, vidéos ou témoignages sonores) ou par des dessins originaux.

leo1944

Un feuilleton terrible et passionnant à faire découvrir à vos élèves.

Vous pouvez suivre le quotidien de Léo en cette année 1944 sur Twitter et sur Facebook

Lien: Archives départementales de la Manche


Partagez
  • 219
    Partages

2 Responses

  1. VINCENT dit :

    Bonjour, c’est bien, la mémoire. Attention quand même de ne pas trop « charger « émotionnellement les enfants au long cours…

  2. DUMONT dit :

    Sincèrement, très bonne initiative. Je n’ai pas encore pris le temps de tout regarder (ce que je vais faire). Une remarque : dans l’établissement où j’exerce, portable interdit aux élèves, pas de tablette, une salle de 20 ordinateurs pour …………….. 700 élèves !! Pas simple.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *