Neurospell. Premier correcteur automatique neuronal

Partagez
  • 310
    Partages

Neurospell est un outil de correction automatique expérimental très impressionnant. Il est basé sur sur les réseaux de neurones artificiels pour proposer un premier correcteur en ligne pour le moins surprenant.

Etienne Monneret spécialiste de l’intelligence artificielle est en train de mettre au point un outil qui se présente comme le premier correcteur automatique neuronal. Neurospell est toujours en phase de développement mais la version en ligne est déjà très impressionnante.

correcteur neuronal

L’outil fait appel à l’intelligence artificielle ou plus précisément à un réseau de neurones artificiels, ou réseau neuronal artificiel, que l’ami Wikipédia décrit comme suit:  Il s’agit d’un système dont la conception est à l’origine schématiquement inspirée du fonctionnement des neurones biologiques, et qui par la suite s’est rapproché des méthodes statistiques. Déjà utilisé par les nouveaux outils de traduction automatique comme l’excellent Deepl par exemple, Neurospell tente de l’appliquer pour faire de la correction.

Testez-le en ligne. Sur la page d’accueil de Neurospell vous avez accès à une zone de saisie qui permet de taper votre texte. Et si vous écrivez : « Je sui aller a l écol avec mons cartable neufe. J’est pus voire mai copins ais leurs montrez. Ces cool ! » vous obtiendrez en deux ou trois seconde : « Je suis allé à l école avec mon cartable neuf.J’ai pu voir mes copains et leur montrerC est cool ! » En gras Neurspell indique les mots dont il propose la correction. Le correcteur peut aussi souligner un ou plusieurs mots pour indiquer à l’utilisateur qu’il a un doute. Un petit picto peut également apparaitre dans la phrase corrigée pour suggérer une suppression.

exemples correction

Neurospell ne s’utilise pas comme un logiciel de correction classique. L’auteur indique qu’il faut éviter de tester NeuroSpell en inventant des phrases que vous n’auriez pas écrites habituellement. NeuroSpell a été conçu pour traiter des cas  d’erreurs typiques rencontrés en situation réelle et chasser les erreurs courantes comme les erreurs sur des accords en nombre ou en genre qui ne s’entendent pas à l’oreille, ou des formulations à l’écrit qui se prononcent de manières très similaires.

Notez que par ailleurs Neurospell s’utilise pour le français comme pour l’anglais et offre en outre la possibilité de traduire d’un clic votre texte.

Neurospell, je vous le disais, est en phase de développement. Il n’a sans doute pas un énorme interêt dans un usage au quotidien mais il illustre les progrès de l’intelligence artificielle en donnant un premier aperçu des outils d’aide à la correction de demain.

Lien: Neurospell


Partagez
  • 310
    Partages

1 Response

  1. Bonjour Monsieur Fidel Navamuel

    Merci de partager avec nous vos découvertes. Cet article en particulier suscite en moi en enthousiasme particulier car je peux demander à mes étudiants de tester cette version expérimentale (ce sont des informaticiens flamands qui ont des cours de français à l’école supérieure de Gand) et cela va leur ouvrir les yeux sont le lien entre informatique et langues !!!!

    Je suis fan de vos articles, encore merci!

    Grietje DE Graeve

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *