3 sites utiles pour débusquer les fausses informations

Partagez
  • 253
    Partages

Le web charrie le meilleur comme le pire. Dans la deuxième catégorie, on trouve bien sûr les canulars et les fausses informations. C’est souvent inoffensif mais il vaut mieux avoir de bons réflexes pour ne pas tomber dans le panneau du dernier canular ( ou hoax en anglais) à la mode.

Si tout n’a pas la gravité des théories du complot colportées par des groupes bien organisés, les réflexes sont les mêmes. La prudence est toujours de mise avant de relayer une information issue du web ou des réseaux sociaux.

Voici trois sites d’utilité publique qui vont vous aider à démêler le vrai du faux. Trois sites pour débusquer les fausses informations.

1 -Hoaxbuster

Fausses nouvelles

S’il n’en reste qu’un. Hoaxbuster est le vétéran et la référence absolue en la matière. Cela fait des années que les animateurs du site trackent les rumeurs qui circulent sur Internet. Santé, environnement, politique, société… parcourir les rubriques du site permet de se replonger dans toutes ces rumeurs que l’on a entendues un jour et auxquelles on a cru parfois…

Le site propose aussi un moteur de recherche assez efficace pour chasser le dernier ouï-dire dans cette grande malle aux rumeurs. Pour chacune d’entre elles, Hoaxbuster les classe en trois catégories. Vrai / Faux ou encore du vrai ET du faux.

Lien: Hoaxbuster

2 – HoaxKiller

Hoaxkiller

Interface minimaliste pour cet autre moteur d’Hoax qui lui aussi tente de lister le plus grand nombre de rumeurs circulant sur le net. HoaxKiller propose une simple fenêtre dans laquelle vous allez pouvoir écrire simplement la rumeur que vous souhaitez vérifier. Comme Hoaxbuster, sa base de données s’enrichit régulièrement de fausses informations repérées par les lecteurs eux-mêmes.

Lien: Hoaxkiller

3- Les décodeurs du Monde

Decodeurs

La presse elle non plus n’est pas à l’abri des canulars et des fausses nouvelles. Les grandes rédactions se sont ainsi dotées de cellules spécialisées dans le « fact checking ». C’est le cas du journal Le Monde qui a initié ce mouvement dans la presse. Les décodeurs sont devenus une référence. Un succès mérité. Le site propose un suivi régulier des informations qui font le buzz en France et à l’étranger. Incontournable pour les rumeurs autour de l’actualité.

Lien: Les décodeurs

Bonus – Le Decodex

En bonus dans cette liste, Le Décodex. Un service proposé par le service des décodeurs du Monde dont on vient de parler. Très pratique le Décodex permet d’entrer une url d’une page web ou le nom d’un site pour obtenir un premier avis sur la fiabilité de la source d’information. Le Décodex vous dira en quelques secondes si la source est plutôt fiable ou…non. Pratique, le Décodex est également proposé sous la forme d’une extension pour votre navigateur Chrome ou Firefox. Une fois installée, elle vous permettra de vérifier en temps réel la fiabilité des sites que vous visitez.

Lien: Le Décodex


Partagez
  • 253
    Partages

5 Responses

  1. Il y a aussi le factoscope,
    outil d’agrégation de fackcheking politique qui produit des factcheking originaux également
    http://rattrapages-actu.fr/factoscope

  2. Muriel Pichon de Boysere dit :

    Le site consacré au fact-checking de l’Agence France-Presse répond à la multiplication des fausses informations sur tous les supports.
    Sur ce site, les journalistes de l’AFP démontent factuellement des mensonges et des demi-vérités. Ils fournissent aussi le contexte sans lequel une information manque de sens, voire conduit au contresens. https://factuel.afp.com/

  1. septembre 25, 2019

    […] 3 sites utiles pour débusquer les fausses informations. Si tout n’a pas la gravité des théories du complot colportées par des groupes bien organisés, les réflexes sont les mêmes. La prudence est toujours de mise avant de relayer une information issue du web ou des réseaux sociaux. (**?**) […]

  2. septembre 27, 2019

    […] Cliquez ici pour lire la suite 3 sites utiles pour débusquer les fausses informations […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *